SKR Angels

 

    Kulturerbe18

  • Buecher
  • Technisches Kulturgut
  • Polster
  • Retusche
  • Bild
  • Moebel Holz

Le profil professionnel du conservateur-restaurateur

La profession de conservateur-restaurateur allie les connaissances techniques dans les domaines des sciences naturelles, de l’histoire et de la technologie de l’art à l’habileté manuelle et au savoir-faire.

La pratique de la conservation-restauration suit un protocole de base qui englobe les étapes suivantes : examen préliminaire de l’objet, définition des objectifs de la conservation avec le propriétaire ou son représentant, établissement d’un concept de travail, exécution des travaux et documentation. Par principe, les mesures de conservation préventive autour de l’objet sont privilégiées par rapport aux interventions sur l’objet lui-même. L’ensemble des décisions et des interventions est documenté. Selon la nature de l’objet et le type de problèmes, ces étapes peuvent varier.

Examen préliminaire

Untersuchung der MaterialienL’examen préliminaire permet d’analyser la composition matérielle d’un bien culturel et son état de conservation.

L’objectif de l’examen préliminaire est d’étudier les causes des dommages et des dégradations, d’identifier les modifications ultérieures et de collecter des informations relatives à la technologie, l’utilisation et l’histoire du bien.

Prévention des détériorations

Prévention des détériorationsAu vu des connaissances actuelles sur l’entretien des patrimoines artistique et culturel, il s’agit en premier lieu de prévenir les détériorations afin d’éviter autant que possible une intervention sur l’objet lui-même. Connaître les causes potentielles des détériorations permet de prendre des mesures de conservation préventive, que ce soit pour une exposition, un entreposage, une utilisation ou un transport d’objets d’art ou de biens culturels.

Conservation

KonservierungLa conservation comprend toutes les mesures prises pour stabiliser et traiter un objet afin d’éviter la poursuite de sa détérioration et de maintenir l’objet dans un état aussi intact que possible pour l’avenir. Ces mesures devraient être réversibles ou, à tout le moins, ne pas entraver les interventions ultérieures.

Restauration

RestaurationLa restauration comprend toutes les interventions et les traitements sur un objet déjà stabilisé, afin d’en améliorer l’appréciation, la compréhension et la lisibilité. Ces mesures modifient souvent l’apparence d’un objet et ne sont pas toujours totalement réversibles. Les mesures de restauration exigent le plus grand soin dans leur planification, leur justification, leur exécution et leur documentation. La retouche d’un tableau, l’assemblage d’une figurine de porcelaine en morceaux, la remise en forme d’un panier, l’élimination optique des lacunes dans un textile ou le colmatage par repulpage de la page d’un livre sont des exemples de restauration.

Documentation

DokumentationToutes les étapes de la conservation-restauration sont documentées au moyen de textes et de photos. Cette documentation inclut tous les résultats et conclusions de l’examen préliminaire, le concept de conservation explicité, l’ampleur des mesures de conservation-restauration ainsi que l’énumération de tous les matériaux utilisés pour l’intervention. Elle doit rester accessible sous une forme adéquate pour d’autres recherches et interventions ultérieures.

Recherche

RechercheLa recherche et le développement appliqués en conservation-restauration s’appuient sur des bases vérifiées en sciences naturelles et sociales. Elle est souvent issue des interventions et des constats décrits ci-dessus et s’articule autour de trois domaines : la recherche technologique artistique (les matériaux et leur utilisation, y compris la recherche des sources), l’élaboration et le développement de procédés de conservation, et enfin la recherche fondamentale (impact des influences exogènes sur la conservation de l’objet, matériaux de conservation et comportement à long terme des mesures de conservation).


SKR 50 Jahre Logo

SKR Angels